« On ne naît pas femme, on le devient », Simone de Beauvoir.

Féministe, philosophe, romancière, essayiste du XXème.s

Née à Paris en 1908 et décédée dans cette même ville le 14 avril 1986 à 78 ans, Simone de Beauvoir à vécue sa vie comme elle l’entendait et surtout en faisant entendre ses idées.

Jeune, c’était déjà clair : elle voulait devenir écrivain célèbre !

Elle rencontra Jean-Paul Sartre à la faculté des lettres de Paris et nouera avec lui une relation aujourd’hui devenue mythique.

Une fois tout deux agréés, elle fut mutée à Marseille et Jean-Paul Sartre au Havre. Celui-ci la demanda en mariage, et nous y sommes … Le 1er acte féministe de Simone de Beauvoir, elle refusa sa demande car, « le mariage multiplie par deux les obligations familiales et les corvées sociales. En modifiant les rapports avec autrui. »

Ils ont donc conclu un pacte : celui de « l’amour nécéssaire » et des « amours contingents« .

Bisexuelle, elle entretiendra des relations avec plusieurs de ses élèves. Jean-Paul Sartre et Simone de Beauvoir se retrouvent à Paris en 1936 lorsqu’elle y obtient un poste d’enseignant au lycée Molière.

Suite à une liaison avec une de ses élèves âgée de 16 ans, elle fut suspendue. En 1943, elle quitta son poste de professeur pour une carrière littéraire.

2 ans plus tard, en 1945, elle fonde avec Sartre et beaucoup d’autres intellectuels de gauche la revue « LES TEMPS MODERNES ».

582 numéros ordinaires ainsi que des dossiers et numéros spéciaux. La revue traite de la culture et de la politique (très clairement de gauche).

LE DEUXIÈME SEXE.

Publié en deux tomes, 22 000 exemplaires ont été vendus dans les 1ères semaines et la révélera comme une référence féministe et grande théoricienne du mouvement des femmes. Cette oeuvre et encore aujourd’hui un pilier du féminisme. Mais elle ne fera pas l’unanimité et sera même sur la liste des livres interdits du Vatican.

Mais plus que son l’oeuvre, les avis sur la femme sont aussi controversés. Suite aux différentes histoires vécues avec ses élèves, Marie Jo Bonnet affirme dans « Simone et les femmes », que celle-ci s’éloignait souvent de ses écrits dans sa vie amoureuse et sexuelle.

Dans cette oeuvre, l’auteure a voulu expliquer la situation des femmes après la seconde guerre mondiale et affirme en s’appuyant sur de nombreuses références que les femmes n’ont pas de destin tout tracé.

Pour faire simple, elle considère que l’émancipation féminine pourra réussir grâce à la volonté solidaire des femmes et des hommes et sera tourné sur deux grand axes 1/le contrôle des naissances 2/ L’accès au monde du travail.

Simone de Beauvoir obtiendra en 1954 grâce « Aux mandarins » le prix Goncourt. Ce roman confronte différents points de vues sur la société d’après guerre.

En 1986, elle partagera la même tombe que Jean-Paul Sartre au cimetière Montparnasse.